Jean-François Bladé ou l’art de l’auto-collecte dans la forme brève

Patricia Heiniger-Casteret

Resum

J-F. Bladé (1827-1900), historien et folkloriste de la Gascogne, a laissé une oeuvre qui nous place toujours devant des interrogations. Greffier scrupuleux de la parole populaire, appliquant à la lettre la méthodologie élaborée par les frères Grimm, en relation avec ce que compte le monde de la recherche en littérature populaire en cette fin de XIXe siècle laisse voir quelques failles de son irréprochable portrait lui échappent dans les notes de bas de page qui accompagne chacune des pièces orales éditées.
Des trois tomes consacrés aux contes, seul le troisième nous intéressera car c’est là qu’on le voit apparaître, beaucoup plus souvent que dans les deux premiers tomes, comme greffier de sa propre mémoire. Sa signature s’appose au bas de récits brefs, anecdotiques et souvent scatologiques. De même afin de saisir au mieux sa « réécriture » des récits, nous nous pencherons sur son recueil de proverbes afin de souligner les liens qui se tissent entre l’une et l’autre de ces deux publications.

***

J. F. Bladé (1827-1900), historiador i folklorista de la Gascunya, va deixar una obra que ens omple encara d’interrogants. Enregistrador escrupolós de la parla popular, aplicant al peu de la lletra la metodologia elaborada pels germans Grimm, en relació amb allò que compta al món de la recerca en literatura popular en aquesta fi del segle XIX, deixa veure alguns errors en el seu impecable retrat a les notes a peu de pàgina que acompanya cadascuna de les peces orals editades.
Dels tres volums dedicats a les rondalles, només el tercer ens interessa, perquè és on el veiem aparèixer, molt més sovint que als dos primers volums, com a documentalista de la seva pròpia memòria. Signa a sota de relats breus, anecdòtics i sovint escatològics. De la mateixa manera, per tal de captar millor la seva «reescriptura» dels relats, ens abocarem al seu recull de proverbis per assenyalar els vincles que s’estableixen entre les dues publicacions.


Paraules clau

Jean-François Bladé; conte; réécriture; récit bref; proverbe; rondalla; reescriptura; relat breu; proverbi

Text complet:

PDF (Français (France))

Referències


BLADÉ, Jean-François (1881-82) : Poésies populaires de la Gascogne. 3 volumes. Paris : Maisonneuve. [Réédition à l’identique, 1967.]

BLADÉ, Jean-François (1886) : Contes populaires de la Gascogne. 3 volumes. Paris : Maisonneuve. [Réédition à l’identique, 1967.]

BLADÉ, Jean-François (1874) : Contes populaires recueillis en agenais. Paris : Librairie Joseph Baer.

BORDES, Maurice ; Georges COURTÈS (1985) : « Les origines de J.-F. Bladé et ses séjours à Lectoure ». Dans Jean-François Bladé (1827-1900). Actes du colloque de Lectoure (20 et 21 octobre 1984). Pau : Escole Gastoû Fèbus et Béziers : Centre international de Documentation Occitane, p. 59-69.

CASTERET, Jean-Jacques (2013) : La polyphonie dans les Pyrénées gasconnes. Tradition, évolution, résilience. Anthropologie et musique. Paris : L’Harmattan.

GAIDOZ, Henri ; Eugène ROLLAND (1886-87) : Mélusine. Recueil de Mythologies, literatures populaires, traditions et usages. Tome 3. Paris : Librairie Historique des Provinces.

HEINIGER-CASTERET, Patricia (2000) : « Despourrins aujourd’hui : images de Despourrins dans le discours des chanteurs ». Dans Cyprien DESPOURRINS (1698-1759). Pau : Marrimpouey/Institut Occitan, p. 278-288.

HEINIGER-CASTERET, Patricia (2009) : « Une collecte chez Jean-François Bladé ». Dans La voix occitane. Actes du VIIIe Congrès de l’Association Internationale d’Etudes Occitanes. Bordeaux : Presses Universitaires de Bordeaux, p. 599-614.

PIC, François (1985) : « Essai de bibliographie de l’oeuvre imprimée de Jean-François Bladé ». Dans Jean-François Bladé (1827-1900). Actes du colloque de Lectoure (20 et 21 octobre 1984). Pau : Escole Gastoû Fèbus et Béziers : Centre international de Documentation Occitane, p. 147-190.

ULIAN, Jean-Claude ; Jean-Claude PERTUZÉ ; Jean-Claude BOURGEAT (2008) : L’imaginaire de Gascogne : sur les pas de Bladé. Prayssas : Aphivolis editions.




DOI: https://doi.org/10.17345/elop2013131-144